HIGH SCHOOL

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

HIGH SCHOOL

Message par Adena H. le Jeu 2 Jan - 21:09

Queen R.
Mon premier jour de rentrée scolaire fut gâché par l'apparition de cette peste insupportable. Pourtant, mon été s'était bien passé. Charles et moi avions eu nos hauts et nos bas, mais nous nous étions finalement rabibochés durant le dernier mois d'été et, depuis, tout allait au mieux entre nous. Nous avions failli le faire, je veux dire se toucher plus intimement, mais son grand ami de toujours, Arnaud, était arrivé pile à ce moment-là en venant stupidement lui demander son avis sur le dernier touchdown de la saison. Notre passage à l'acte était resté interrompu car, vexée qu'il m'abandonne à cause d'un sujet aussi ridicule alors que j'avais l'intention de m'offrir à lui, alors que j'avais l'intention de lui laisser l'honneur d'être mon "premier", j'ai refusé qu'il me touche à son retour. Je ne suis pas de la chair à pâté, et lui ai clairement fait comprendre que je n'étais pas fille à accepter de me faire délaisser. Nous nous sommes expliqués, longuement, avant de décider de prendre un peu de recul chacun de notre côté pendant quelques jours. Mais aujourd'hui, premier jour de mon année de terminale, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes : j'ai mon petit-copain attentionné à mes côtés (il me tient par la taille), et je suis entourée de ma clique d'amies qui me suivent de classe en classe depuis la primaire et avec qui je suis inextricablement soudée, Erinn, Brookelle et Katie. Quoi rêver de mieux ?
Que mon petit-copain lâche la nouvelle des yeux, par exemple.
Je lui donne un léger coup de coude dans les côtes, histoire de le rappeler à l'ordre. Il jette sur moi un regard innocent. Je lui souris, et lui demande :
- Tu m'embrasses pour me souhaiter bonne chance ?
Je sais que nous sommes le couple le plus glamour de toute l'école. J'irais même jusqu'à dire : de toute notre misérable petite ville, si j'étais présomptueuse. Toutes les adolescentes de ma tranche d'âge rêvent de me ressembler, surtout parce que j'ai réussi à mettre le grappin sur le mec le plus sexy de l'école (et pourtant, ça n'a rien eu d'évident !). Les filles me jalousent, sans doute parce qu'elles ont l'impression que j'ai tout ce qu'elles ne pourront jamais avoir. Les garçons... les garçons, bah, n'ont aucune importance tant que j'ai Chuck à mon bras. Même si je sais que je ne dois pas les laisser indifférents. J'ai l'air d'être un beau trophée, mais ce qu'on pense de moi n'a aucune importance puisque je suis au final la seule à lancer les véritables rumeurs. Et si jamais la nouvelle s'avise de tourner un peu trop près de mon copain, elle risque de se retrouver avec la syphilis ou bien un ver solitaire; je n'ai pas encore décidé.
Quand il pose ses lèvres sur les miennes, j'ai envie de sourire. Quand sa langue caresse fougueusement la mienne, je ressens un frisson de désir et me colle un peu plus à lui. J'aime qu'il m'embrasse; mais j'aime aussi énormément le fait qu'en cet instant précis tous les regards soient posés sur nous. Des regards d'envie. De désir. Je crois que je n'ai jamais autant aimé me faire désirer qu'en cet instant.
avatar
Adena H.
Admin

Messages : 656
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire-exister.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: HIGH SCHOOL

Message par Adena H. le Jeu 2 Jan - 23:08

La nouvelle.
Je m'appelle Alice, Alice Englert, et je suis nouvelle ici au lycée de Mystic Falls. Mon père et moi avons emménagé il y a moins d'une semaine et, à chaque fois que nous sortons de chez nous pour faire les courses, pour nous promener un peu ou pour découvrir les alentours, tous les regards des habitants semblent posés sur nous au point que s'il s'agissait de rayons lasers, nous aurions déjà cramé depuis bien longtemps ! Depuis que ma mère a décidé de quitter mon père pour de bon, celui-ci semble dépassé par tout ce qui se passe. Si bien que lorsque son patron a décidé de le muter dans un petit bled paumé des Etats-Unis, il a été incapable de répliquer quoi que ce soit. Grand'Ma pense que l'éloignement lui fera du bien (quitter ses habitudes, et tout ça), mais regrette que je sois moi-aussi obligée de partir. Je dois bien avouer que je suis totalement de son avis : je n'avais pas beaucoup d'amis, à Pacific Hollows, mais au moins je connaissais la ville et les autres habitants ne m'observaient pas comme une dangereuse criminelle tout droit sortie de l'asile.
De temps en temps je me dis que j'aimerais être une de ces filles populaires, avoir tout en un claquement de doigts, être hyper sociable et être facilement capable de trouver un sujet de conversation qui passionnerait tout le monde et qui m'attirerait de nouvelles connaissances passionnantes ; mais ensuite je me souviens que je ne suis que cette Alice de dix-sept ans, peu à l'aise dans sa peau, sans amis, et dont même la mère a préféré la quitter. Alors je rentre mon cou dans mon pull à col roulé, je tire les manches afin de faire disparaître mes mains à l'intérieur, et je laisse mes cheveux bruns retomber sur mes yeux. Je préfère éviter d'attirer trop l'attention. Ça risquerait de me créer des ennuis : les nouveaux, c'est bien connus, sont des proies faciles pour les anciens étudiants -et surtout ceux qui sont des têtes de turc et qui en cherchent une nouvelle pour pouvoir enfin changer de statut.
Alors, en attendant, je garde une expression neutre, je ne regarde personne droit dans les yeux, et j'essaye au maximum de ne pas me faire repérer et de ne pas faire de vagues.
avatar
Adena H.
Admin

Messages : 656
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire-exister.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: HIGH SCHOOL

Message par Adena H. le Jeu 2 Jan - 23:36

Princess Katie.
J'ai mis deux heures pour me préparer, ce matin. En général, je mets moins de temps, principalement parce que je prépare mes affaires la veille au soir. Mais le jour de la rentrée scolaire est un jour particulier, et encore plus lorsqu'on entre en dernière année de lycée. C'est l'année de tous les possibles parce qu'ensuite on dit "Ciao" et on part s'envoler vers de nouveaux horizons. Alors il ne faut pas la rater : ne pas rater d'occasions, ne pas se planter. Ce qui signifie de faire en sorte d'être toujours au sommet, ou tout du moins de le faire croire aux autres. Etre intégrée dans le groupe de Renee, la Queen R., est un avantage pour le coup. J'aime bien Renee, même si elle a un petit côté directionnel qui pourrait en agacer d'autres que moi. Elle a toujours été là pour moi, d'ailleurs c'est elle que j'ai appelé en premier ce matin lorsque j'ai eu un gros doute. Est-ce que ma jupe à motifs écossais aurait été assortie avec le pull à carreaux rouges que j'ai acheté la semaine dernière chez Mod's ?
Ma thérapie pour tous les petits bobos de la vie consiste en longues et interminables séances de shopping. Pour une mauvaise note : shopping; pour un chagrin d'amitié : shopping; pour une tarte trop longtemps cuite au four : shopping. Toutes mes économies y passent, heureusement que mon père s'est remarié avec une femme riche dont il gère en partie l'argent. Certes, il a deux fois son âge, mais apparemment elle apprécie le côté "séducteur paternel". Je ne sais pas combien de temps leur pseudo histoire d'amour va durer, mais puisque je ne suis pas un enfant turbulent, et que je suis fille unique (ce que mon père apprécie au plus haut point, lui qui ne voulait pas avoir d'enfants du tout), mon père me fiche plus ou moins la paix.
J'ai toujours été dans la moyenne : j'ai une taille moyenne, j'ai des notes dans la moyenne, j'ai un physique dans la moyenne. Si je n'avais pas fait la connaissance de Renee, je crois que je n'aurais jamais été capable de m'élever au-dessus de cette fichue moyenne. A présent, néanmoins, ce n'est plus le cas : j'ai eu la chance qu'elle me remarque, car Renee a le don de faire ressortir ce qu'il y a de mieux en chaque personne. Vous voulez une preuve ? Le beau gosse Chuck Bass, qui ne s'était jamais casé avec personne et vivait de coups d'un soir depuis sa puberté, a finalement pris le parti de se ranger et de se caser avec Renee. Elle a fait en sorte qu'il tombe amoureux d'elle, c'est une véritable magicienne ! Ah, si seulement j'étais capable d'en faire autant avec Arnaud...
avatar
Adena H.
Admin

Messages : 656
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire-exister.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: HIGH SCHOOL

Message par Adena H. le Jeu 2 Jan - 23:52

Queen R.
Mon spectacle a produit son petit effet : lorsque je me rapproche du corps chaud et palpitant de vie de Chuck, je jette un coup d’œil en biais à son meilleur ami. Mon coup d'd’œil est rapide, presque furtif : je sais que personne ne l'a vu, tout a été étudié et préparé en ce sens. Je crois qu'Arnaud a peur que je lui vole son ami d'enfance. C'est en tout cas la seule explication rationnelle que j'ai pu trouver au fait qu'il s'immisce autant dans notre vie de couple. Quand je pense que, sans lui, j'aurais déjà eu ma première expérience sexuelle !
J'ai cru qu'il arrêterait de venir à n'importe quelle heure du jour et de la nuit lorsque Katie et lui se sont mis à coucher ensemble. Enfin..., "coucher" est un bien grand mot car, de ce qu'elle me raconte de ses ébats intimes, il a plutôt tendance à la prendre debout ou en levrette. Il aime la pénétrer par derrière tout en lui pressant les seins de plus en plus fort à chacune des montées de sa jouissance... Katie me raconte qu'elle a souvent des douleurs à la poitrine durant les jours qui suivent leurs corps à corps, ou plutôt leur corps à dos. Si seulement cette andouille était capable de se rendre compte qu'il se sert uniquement de son vagin comme d'un réservoir de son sperme et que, dès que l'occasion se présentera, il ira voir ailleurs si sa bite y est.
Hé bien non ! Rien à faire, pas moyen de s'en débarrasser ! Mais moi, j'ai bien compris son petit jeu : Arnaud est un dominateur qui croit que s'il ne peut m'avoir, alors personne ne m'aura. Pas même son meilleur ami.
Un râle incontrôlé s'échappe de ma gorge. Rien que l'idée de le détromper me fait mouiller.


Dernière édition par Adena H. le Ven 3 Jan - 0:26, édité 1 fois
avatar
Adena H.
Admin

Messages : 656
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire-exister.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: HIGH SCHOOL

Message par Adena H. le Ven 3 Jan - 0:22

Dom Juan.
Elle croit que je ne l'ai pas vu. Ses coups d’œil lascifs dans ma direction lorsqu'elle se colle, pleine de luxure et de stupre, contre le bas-ventre de Chuck... Elle essaye de m'exciter en me montrant qu'elle a le pouvoir, que c'est elle qui choisit, et qu'elle ne m'a pas choisi moi. Elle a choisi d'aimer Chuck. Et elle a choisi de me détester. Je n'ai aucun sentiment pour elle, si ce n'est un besoin physique de la faire mienne. Et lorsqu'elle m'observe ainsi, lorsque nous savons tous les deux qu'elle le fait uniquement pour m'exciter, et que ça m'excite, mais que je ne pourrai jamais faire retomber mon excitation en elle, j'ai envie de la frapper. Ce que je ne fais pas, puisque je suis un gentleman. N'empêche... Quelle garce !
Je prends une grande inspiration par le nez, et détourne mon visage de la scène que la blondinette est en train de nous jouer. Mes yeux se posent par mégarde sur Katie. Cette fille n'a pas une miette d'intelligence en elle, mais son aspect physique est loin d'être repoussant. Une fois de plus, je me demande pourquoi elle fait parti du cercle intime de Renee, si ce n'est pour jouer son faire-valoir. La scène entre Chuck et sa petite copine s'est éternisée un peu trop longtemps à mon goût : je sens mon excitation prendre de l'ampleur dans mon boxer.
Je me penche vers Katie, faisant exprès d'effleurer la courbe de son cou (c'est une zone érogène chez elle) et je lui susurre :
- Que dirais-tu d'arriver en retard à ton premier cours de l'année ?
Katie lève ses yeux de cocker battu sur moi. Je me lèche la langue de façon explicite. Un léger sourire se forme sur son visage : le message est passé. Nous nous dirigeons tous les deux vers le placard à balai situé sous l'escalier secondaire, là où nous aurons moins de chance d'être délogés avant la fin de l'acte.
Dès que la porte se referme, Katie me saute au cou et se met à me dévorer de baisers. Je la fais reculer. Je ne suis pas là pour ses histoires de midinettes.
- Défais ton pantalon. Juste la boucle. Et la fermeture éclair, lui ordonné-je d'une voix rauque d'anticipation.
Elle m'obéit, pendant que j'ouvre ma braguette et que je sorte de mon boxer une verge toute droite érigée. Elle se retourne (elle me connait bien) et je la glisse à l'intérieur de son vagin. Katie est parfaite pour une telle promiscuité : on dirait que le simple fait de faire attention à elle la fait mouiller. Par conséquent, nul besoin d'un milliard de préliminaires pour lui enconner ma bite : cette dernière glisse à l'intérieur comme si elle avait toujours été chez elle là-dedans. Je bouge deux ou trois fois, avant que la température de mon corps n'augmente sous l'excitation. Alors, je passe mes mains sous son pull... sous son débardeur... j'arrive jusqu'au soutien-gorge, que je dégrafe d'une main experte... pour ensuite lui presser le haut du ventre, et de remonter jusqu'à sa poitrine... Là, je donne encore quatre coups de reins, et la jouissance ultime arrive.
Il suffit alors de se rhabiller, et de retourner en cours comme si de rien n'était.
avatar
Adena H.
Admin

Messages : 656
Date d'inscription : 20/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrire-exister.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: HIGH SCHOOL

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum